Scroll Top

Véranda avec mur plein : bonne ou mauvaise idée ?

veranda mur plein

Vous avez un projet de véranda, mais vous n’arrivez pas à vous décider ? La véranda avec mur plein vous fait de l’œil, mais vous hésitez ? Avec la multitude d’informations que nous offre internet, il est parfois difficile de s’y retrouver. Prix, matériaux, avantages et inconvénients sont autant de paramètres à prendre en compte.

Pour vous aider à faire le bon choix, on vous dit tout sur la véranda avec mur plein

Qu’est-ce qu’une véranda avec mur plein ?

La véranda nous évoque généralement une pièce aux larges baies vitrées. Pourtant, il existe un type de véranda très populaire, à mi-chemin entre la pièce supplémentaire et le jardin d’hiver : c’est la véranda avec mur plein.

À la différence d’une véranda entièrement vitrée, un mur ou muret de soubassement vient s’intégrer à la structure. Installer un muret peut faire de votre véranda une parfaite transition entre votre habitation et votre jardin. Véritable atout charme d’une maison, la véranda avec mur plein offre de nombreux autres avantages !

toiture veranda polycarbonate
©Leroy Merlin

Véranda avec mur plein : des avantages insoupçonnés 

Le premier avantage de la véranda avec mur plein, c’est qu’elle s’intègre facilement et élégamment au reste de votre maison. En choisissant le matériau adéquat, le mur ou le muret de soubassement se fond naturellement dans l’architecture et donne un cachet supplémentaire au bâtiment. Mais ce n’est pas le seul avantage esthétique que présente ce type de véranda.

En effet, cette construction permet d’installer plus aisément des prises électriques, et si besoin, de la plomberie tout en camouflant les détails disgracieux. Une solution idéale si vous envisagez, par exemple, d’installer un chauffage pour profiter de votre véranda en hiver.

Aussi, vous pourrez plus aisément meubler votre nouvel espace de vie s’il dispose d’un mur ou d’un muret. Il est vrai que les goûts et les couleurs ne se discutent pas. Cependant, il sera plus élégant d’adosser un canapé ou une commode à un muret plutôt qu’à une baie vitrée.

Enfin, les murets créent un espace plus intime et vous garantiront plus de discrétion. Un détail qui n’en est pas un si vous avez un vis-à-vis !

Outre l’aspect esthétique, votre véranda avec mur plein vous fera bénéficier d’une meilleure isolation thermique. En supprimant les ponts thermiques, vous ferez des économies d’énergie.

Les inconvénients de la véranda avec mur plein

Choisir sa véranda n’est pas anodin et peut prendre de longs mois de réflexion. Pour vous aider à y voir plus clair, ne négligeons pas les inconvénients d’une véranda avec mur plein. Tout d’abord, le prix est plus élevé, puisqu’elle nécessite des travaux de maçonnerie. Pour la construction du mur, il faut en effet prévoir de creuser des fondations afin de prévenir un éventuel affaissement avec le temps.

Le deuxième inconvénient concerne la perte de luminosité, mais vous allez voir qu’il s’agit d’un faux problème. Il est évident que la pose d’une véranda entièrement vitrée laissera passer l’intégralité de la lumière. Dans le cas d’une véranda avec mur plein, la perte de luminosité dépendra surtout de la taille de votre muret. En respectant la hauteur maximale généralement admise de 90 cm, vous ne prendrez pas de risque. Cependant, si vous optez pour la construction d’un mur sur toute la hauteur, il faudra bien réfléchir à son emplacement et à la perte de luminosité que cela peut engendrer. 

Véranda avec mur plein : quel prix pour quel matériau ?

La question du prix est souvent un argument de poids lorsqu’on envisage d’installer une véranda. Le prix d’une véranda avec mur plein varie en fonction du matériau qui va constituer le soubassement, mais aussi des travaux annexes à effectuer, du type de vitrage à installer, etc. Concentrons-nous sur la partie qui nous intéresse ici : le mur plein !

Pour faire le calcul, il faut déjà noter que la dalle en béton, indispensable à la construction d’une véranda avec mur plein, vous coûtera au minimum 130 € par m². 

Soubassement en parpaing

Le prix d’un muret en parpaing oscille entre 50 et 60 € par m². Il s’adapte à tous les styles de maison et reste très conseillé dans les régions sujettes au gel en hiver et aux intempéries en général. Grâce à sa grande résistance, il tient dans le temps. Sa facilité de pose ainsi que son prix modeste en font une valeur sûre, à condition d’y ajouter une isolation thermique

Prix véranda mur plein en parpaing

Soubassement en béton cellulaire 

Le béton cellulaire est le matériau idéal pour construire un muret de soubassement de véranda. Résistant à l’eau, il est composé de matières naturelles et reste donc en accord avec vos engagements écologiques ! Très bon isolant thermique, son inconvénient principal reste le prix : il peut tripler par rapport au parpaing. 

Soubassement en brique

Le coût d’un muret de soubassement en brique sera compris entre 70 et 140 € par m². Avec un tarif plus cher que le parpaing, la brique est convoitée pour son aspect rustique très chaleureux. Si le muret en brique est beau, il est aussi très pratique, puisqu’il vieillit bien et montre une grande résistance aux intempéries. Un très bon investissement à long terme ! 

Prix véranda mur plein en brique

Faites appel au savoir-faire d’un professionnel

Vous avez désormais (presque) toutes les cartes en main pour prendre une décision sage et réfléchie. La carte manquante, c’est l’avis d’un professionnel : demandez un devis gratuit pour connaître la faisabilité de votre projet !

Laissez un commentaire